Panorama

La vie de Boris Vian se passe en 5 actes : l'enfance dorée avec des parents riches et aimants, une fratrie du tonnerre dans une maison familiale magnifique en région parisienne et une villa en bord de mer dans le Cotentin pour les grandes vacances.

Le second acte se révèle beaucoup plus gris, où l'argent vient à manquer, où la maladie de cœur du jeune Boris apparaît puis la guerre s'abat sur l'Europe.

Le troisième acte tient à une résurrection car la libération nourrit de vitamines tous les jeunes qui se retrouvent dans les caves germanopratines et Boris a envie de tout et tout le temps et surtout de devenir homme de lettres.

L'avant-dernier acte le verra trébucher et se raccrocher aux variétés pour subsister et continuer d'aimer sa belle Ourson, Ursula que voilà.

Le dernier acte sera court et terrible puisque les poèmes de Je voudrais pas crever ne seront pas exaucés.